Assurance solde restant dû, comment choisir la bonne formule ?

bien choisir son assurance solde restant dû

Pour toute souscription de prêt hypothécaire, la banque exige de l’emprunteur la fourniture de garanties dont une assurance solde restant dû. Il s’agit d’une assurance destinée à couvrir le remboursement du prêt en cas de décès de l’emprunteur. Utile pour la banque, elle l’est également pour l’emprunteur, à condition de choisir la bonne formule.

Que couvre l’assurance solde restant dû ?

Une assurance solde restant dû est une assurance décès temporaire qui couvre la période de remboursement du prêt. Si l’emprunteur venait à mourir avant l’échéance du prêt, c’est l’assurance qui prendra en charge le remboursement du reste du prêt. L’assurance SRD est une garantie pour la banque mais elle permet également à l’emprunteur de mettre ses proches à l’abri. Ces derniers ne supporteront pas la dette de l’emprunteur si ce dernier décède.

Quelles sont les formules d’assurance solde restant dû ?

L’emprunteur peut choisir entre différentes formules. Les formules classiques proposent une couverture de 200%, de 50/50 ou de 100%. La formule 200% prévoit la couverture intégrale du solde restant dû pour un prêt souscrit par deux personnes. Si l’un des partenaires venait à décéder, l’assurance couvrira l’intégralité du solde et l’autre partenaire sera entièrement dégagé. Cette formule est également disponible pour une personne qui emprunte seule avec une couverture de 100%. La formule 50/50, quant à elle, couvre chacun des partenaires à hauteur de 50%. Si l’un des emprunteurs décède, l’autre ne supportera plus que 50% du solde restant dû.

D’autre part, il est également possible d’opter pour une formule sur mesure. Il est notamment possible de définir un niveau de couverture pour chaque partenaire. La formule 75/25 prévoit par exemple une couverture de 75% pour l’un et de 25% pour l’autre. Cette formule convient notamment à deux partenaires dont l’un est actif et l’autre non.

De la formule dépendra la couverture offerte par l’assurance restant dû mais également le coût de cette dernière. Il vous revient d’évaluer les risques pour déterminer la couverture adéquate.

Prime garantie ou prime d’expérience, que choisir ?

Il existe deux modalités différentes pour le versement des primes de l’assurance solde restant dû :

–              La prime garantie prévoit un versement fixe qui ne changera pas pendant toute la durée du contrat. Elle permet de déterminer à l’avance le coût de l’assurance. L’assurance est alors la même pour tous les emprunteurs, sans sélection.

–              La prime d’expérience prévoit une prime évolutive en fonction du profil de l’emprunteur. Les assureurs déterminent la prime en fonction des circonstances, notamment du taux de mortalité.

De façon générale, l’assurance SRD avec une prime d’expérience s’avère moins onéreuse qu’une assurance avec prime garantie. La différence est de l’ordre de 40 à 70%. Toutefois, la prime n’étant pas garantie, l’assureur se réserve le droit de modifier la prime, ce qui peut accroitre le coût de l’assurance.